Le GRS a fêté les rois

Ce jeudi 9 Janvier 2020, c’est le moment de la galette des rois, et le GRS est heureux de regrouper tout son petit monde autour de la galette traditionnelle. Dès l’accueil, à l’entrée de la salle Léonce Georges, les sourires de Marie-Thérèse S. Françoise B. Francine D. et Marie-Thérèse F accueillent les arrivants qu’elles s’empressent de pointer sur leur fiche de présence, pendant que les distributeurs de tickets : Bernard C. et Pierre S. nous les tendent gracieusement. Comptage vérifié… aujourd’hui 220 présents.

Une buvette est à disposition, tenue par Dominique B. Daniel P. et Francine D.
Christine P, grande responsable de la commission des fêtes a fait en sorte que les tables soient joliment colorées et garnies de douceurs autour d’une mandarine. Chacun, chacune peut s’installer à son aise et commencer à entamer une discussion avec ses voisins… ou une papillote, selon sa gourmandise.

Une fois que tout le monde a trouvé une place, Paul, notre président, ouvre les festivités (un peu ému). Dès qu’il prend la parole le brouhaha ambiant stoppe de lui-même afin de l’écouter.
Merci d’être venu nombreux pour notre traditionnelle « Galette des rois »…
applaudissements chaleureux, avec, on le sent, un peu d’émotion.

Cette rencontre annuelle, à l’époque de cette fête, regroupe à peu près toutes les animations pratiquées ce qui permet aux différents animateurs et animatrices de se retrouver avec plaisir, et aux nouveaux arrivants de se rendre compte « un peu » de ce qui se passe, et surtout de la bonne ambiance qui existe au sein du GRS.
Pour se faire, chaque animateur ou animatrice qui s’en sent le courage… offre, si elle ou il en a envie, une démonstration de son activité, avec son ou ses groupes.
Quelques adhérents du GRS faisant partie de la chorale de l’harmonie de Chauffailles, à la demande de Pierre Pf qui les a dirigés, ont eu envie de chanter pour nous Kumbaya… Couleur Café… que l’on a entendu murmurer dans la salle, et le chant Bourguignon du GRS repris par certains habitués…(nous n’avions pas les paroles sous la main).
Cette année, l’expression corporelle s’est exprimée avec : la Country, la danse de salon et la « danse des baguettes ».

Le groupe « country », tout de rouge vêtu ouvre les festivités avec aujourd’hui 28 participants sous la houlette de Gaby qui a choisi 2 danses assez simples pour que tout le monde puisse participer, et qui sait ? : créer des vocations dans le public.
Vous avez pu entendre : « Take me home » et « Désirable »

Pour la danse de salon : ce sont 9 couples de titi parisien et leur dégaine gouailleuse, casquettes et bretelles d’époque qui nous ont offert une sympathique java…pas trop « vache » et pourtant … nous sommes en Brionnais… pays des vaches !!! Cette chorégraphie est due à Dominique Barthemes et André David…l’entraînement a commencé courant septembre à raison d’une ½ h chaque vendredi … donc vous pouvez vous rendre compte du travail effectué, et du temps nécessaire pour se faire.

La danse roumaine avec baguettes, est un arrangement de Véronique Thévenet, qui a su faire bouger ensemble, des pratiquants du SMS (Section Multi-activité Senior) et le cours de gymnastique de St Maurice lès Châteauneuf. Félicitation pour son initiative.

Le moment du café arrive, (pendant que les « artistes » se préparent), servi par les pointeuses de l’entrée (qui changent ainsi de casquette) avec en renfort Marie-Hélène V. Bernadette L. et Christine P. qui mène sa troupe de main de maître.

Arrive le tour du sketch « Les Bidochons » offert par le groupe du tir à l’arc, Nicole P. et Claude P, en couple « presque parfait », Pierre Pf en voix off, Jean Jacques J. à la technique et Pierre S pour la lumière ont su nous faire déconnecter un moment et sourire quelques instants. J’ai pour ma part apprécié la recherche vestimentaire de madame : une réussite. Bravo. Peux-tu faire connaître ta couturière ? Je pense qu’il peut y avoir de la demande. En ce qui concerne la fabrication des napperons rembourrés avec des capsules d’eau minérale… il fallait y penser et bien entendu avoir regardé le journal télé au moment de la diffusion des « pages idées », cette annotation pour celles qui auraient envie de copier.

La Galette est maintenant servie, attention aux dents « branlantes » ou aux dentiers « défectueux » pas de répit si fève croquée par erreur !!! le Crémant rempli les verres… ou l’eau (oui oui, il y a des amateurs) et l’on trinque en se couronnant pour ceux qui se retrouvent roi ou reine.

Les 80 ans à l’honneur (8 cette année) qui ont répondu à l’appel sont :

  • Mesdames : Bernadette BRIDAY – Suzanne COQUARD – Odette DELPHIN- Nicole DEMURGER
  • Messieurs : Paul BOURRU – André CORTEY- René LAURIOT – Henri LACHAIZE

Chacun chacune répond gentiment aux questions posées par Marie Claude qui les laisse aussi s’exprimer. Elle les félicite pour leur assiduité dans les activités proposées, les services rendus, leur engagement souvent de longue date.
Petit moment d’émotion.

Pour l’occasion, un cadeau leur est offert : Champagne pour les messieurs et chocolats fins pour les dames… et petit tour de piste en dansant … nous convainc de leur dynamisme toujours actif.

Enfin, le moment très attendu : le bal. Il est ouvert par les rois et les reines de la fête. La régie son, comme toujours, tenue par le seul, l’unique Jacques Martin…incontournable D.J. Slows, tangos, valses, pasodobles, polkas et rumbas s’enchaînent… pour le plaisir des danseurs qui retrouvent leurs vingt ans.
Après le D.J. Saluons et remercions le paparazzi de service : François S. sans qui ces instants mémorables n’auraient pas été immortalisés.

​Il est 18h, les bons moments ont hélas une fin et l’heure vient de se séparer pour laisser place à l’équipe de bénévoles qui s’active au rangement. Merci à toutes ces bonnes volontés sans qui la fête ne pourrait être ce qu’elle est.
Francine 

« 1 de 2 »