GRISLI et PITCHOUNE : les chats de Francine

Bonjour, je m’appelle GRISLI, je suis grand et beau, ma robe est grise et blanche avec un poil très dense et je suis le plus gentil des chats. C’est ma maitresse qui le dit, mais je sais bien qu’elle l’a toujours pensé de tous ses chats, tous ceux qui ont partagé sa vie bien entendu.

Voilà 15ans que nous traversons les saisons ensemble, 15ans que je me promène avec elle, le matin, par tous les temps, pour respirer l’air ambiant… qui donnera le ton de la journée. Elle aime me photographier, je suis son Top Modèle et j’aime pauser pour elle… mais je n’aime pas attendre, j’aime marcher devant, alors parfois, elle rouspète, pas eu le temps de faire le cadrage et le réglage…ça la fait râler, mais moi j’aime bien quand elle rouspète, je la regarde avec un œil coquin… elle craque et se met à rire.

Quand elle a commencé l’informatique, heureusement que j’étais là pour l’aider.

Toujours présent près du clavier, j’ai juste la place pour m’installer au plus près… et de temps en temps je mets mon grain de sel dans ses écrits. Par contre, lorsqu’elle travaille trop longtemps à mon goût, je me couche sur le clavier.  Elle comprend tout de suite qu’il faut s’arrêter, bien obligée. J’ai toujours aimé participer à tout ce qu’elle entreprend. J’ai même été son fan lorsqu’elle était au piano… il m’est aussi arrivé de chanter sur certaines mélodies, mais je n’avais pas une très belle voix, alors j’ai arrêté tout seul, sans qu’on me le dise.

Au fil du temps, je suis devenu un bon pépère qui aime les caresses, les grattages sous le menton, entre les oreilles et sur le bas du dos, ceux-là ont ma préférence et je sais en réclamer quand j’en ai envie. Je ne ronronne pas au sens où on l’entend habituellement, pas de bruit. Juste je vibre doucement, mon ronronnement est intérieur, très discret.

Depuis 2 ans maintenant, il y a un autre chat dans la maison, c’est une fille, elle s’appelle PITCHOUNE.  Elle a fait une portée de chatons mais n’en refera pas d’autre. Les chattes, c’est un peu comme les nénuphars… alors, il vaut mieux éviter de laisser faire la nature.

Quand elle est arrivée, je n’en voulais pas, je l’ai longtemps boudée, je voulais rester le seul amour, je ne voulais pas partager. Elle a été discrète et douce, elle a su attendre pour m’apprivoiser et… elle y a réussi. Cependant, nous ne dormons pas pattes dans pattes, non, chacun son coussin ou son fauteuil, mais jamais bien loin l’un de l’autre. Je suis très jaloux, et je la chasse si elle veut s’installer sur les genoux de ma maitresse au même moment que moi. Il y a des limites tout de même !!!

Voilà, j’avais envie de vous dire que j’ai une belle vie de chat, je suis tombé dans une bonne maison, et j’espère y couler encore des jours heureux au milieu de la nature luxuriante qui m’entoure aujourd’hui. Pour que vous vous rendiez mieux compte de ce que je viens de vous expliquer, prenez le temps de regarder les quelques photos extraites de mon press-book personnel. J’ai eu beaucoup de peine à les choisir, il y en a tellement. Il a fallu faire une sélection, pas facile.

Miaouuuuuuuuu!!!!

Grisli

 

« 1 de 2 »